ANCIEN COUVENT SAINTE-CLAIRE - MUR DES FRANCAIS DISPARUS EN ALGERIE (1954-1963) ET CENTRE DE DOCUMENTATION DES FRANCAIS D'ALGERIE

room-details-img

ANCIEN COUVENT SAINTE-CLAIRE - MUR DES FRANCAIS DISPARUS EN ALGERIE (1954-1963) ET CENTRE DE DOCUMENTATION DES FRANCAIS D'ALGERIE (N°1)

room-details-img

ANCIEN COUVENT SAINTE-CLAIRE - MUR DES FRANCAIS DISPARUS EN ALGERIE (1954-1963) ET CENTRE DE DOCUMENTATION DES FRANCAIS D'ALGERIE (N°2)

ANCIEN COUVENT SAINTE-CLAIRE - MUR DES FRANCAIS DISPARUS EN ALGERIE (1954-1963) ET CENTRE DE DOCUMENTATION DES FRANCAIS D'ALGERIE

Le monastère des Clarisses, situé hors les murs, avait été ravagé lors du siège de 1475. Les moniales sollicitèrent Charles Quint qui fit édifier ce couvent au milieu du 16e siècle. Son architecture est très médiévale : l’église à chevet plat avait la structure d’une église gothique méridionale. Les vestiges du cloître présentent des arcades en plein cintre. Nationalisé en 1792, transformé en prison civile de 1805 à 1986, le bâtiment, devenu communal.

Le Mémorial des disparus (mur) à été érigé en 2007 à la mémoire de plus de 2000 français disparus en Algérie et jamais retrouvés entre 1954 et 1963. Il est situé dans le Jardin Mère Antigo, du Couvent Sainte Claire de la Passion.

Le Centre de Documentation des Français d'Algérie a été inauguré le 29 janvier 2012. Dans ce lieu sont rassemblés documents de toute nature, œuvres d’art et objets destinés à approfondir la connaissance de 132 ans de présence française en Algérie.

Le monastère des Clarisses, situé hors les murs, avait été ravagé lors du siège de 1475. Les moniales sollicitèrent Charles Quint qui fit édifier ce couvent au milieu du 16e siècle. Son architecture est très médiévale : l’église à chevet plat avait la structure d’une église gothique méridionale. Les vestiges du cloître présentent des arcades en plein cintre. Nationalisé en 1792, transformé en prison civile de 1805 à 1986, le bâtiment, devenu communal.

Le Mémorial des disparus (mur) à été érigé en 2007 à la mémoire de plus de 2000 français disparus en Algérie et jamais retrouvés entre 1954 et 1963. Il est situé dans le Jardin Mère Antigo, du Couvent Sainte Claire de la Passion.

Le Centre de Documentation des Français d'Algérie a été inauguré le 29 janvier 2012. Dans ce lieu sont rassemblés documents de toute nature, œuvres d’art et objets destinés à approfondir la connaissance de 132 ans de présence française en Algérie.

Parking autocar
non
Accés personne handicapée
oui
Animaux acceptés
non
Visites individuelles - guidées sur demande
non
Visites groupes - guidées sur demande
non
Informations complémentaires
Autres horaires sur rendez-vous.

Entrée libre.

Accès handicapé pour le Mur des Disparus et rez-de-chaussée du Centre de Documentation.
Accès premier étage du Centre de Documentation avec rampe.
Période actuelle
2 Janvier 2019 - 31 Décembre 2019
Horaires
Fermé maintenant
Dimanche: Fermé
Lundi: 10:00 - 12:00 et 14:00 - 17:00
Mardi: 10:00 - 12:00 et 14:00 - 17:00
Mercredi: 10:00 - 12:00 et 14:00 - 17:00
Jeudi: 10:00 - 12:00 et 14:00 - 17:00
Vendredi: 10:00 - 12:00 et 14:00 - 17:00
Samedi: Fermé