Vendredi 9 Mars 2018
À 19:00

Comment parler de la mort et des traces laissées dans une forme théâtralisée et sans comédiens ? Stefan Kaegi et Dominic Huber y répondent avec une installation, une déambulation où le spectateur rencontre des hommes et des femmes disparus ou non, au travers d’objets, de petites mises en scènes, du son et de l’image. Un théâtre documentaire qui nous interroge sur la mémoire et la transmission.

Pendant deux ans, l’équipe s’est rendue dans les lieux médicaux, spirituels et sociaux qui traitent de la mort. Elle a aussi rencontré des personnes prévoyant leur propre fin et a préparé avec certaines d’entre-elles une chambre particulière mettant en scène leur Nachlass (héritage). Huit chambres sont ainsi devenues autant de lieux de mémoire que l’occasion de confidences des absents aux présents. Chaque témoin a choisi la place qu’il donne aux hôtes de passage que nous sommes et la manière de transmettre quelque chose de sa vie.

Alors que notre société moderne s’efforce de normaliser la mort, de la maîtriser, de l’aseptiser d’avoir raison sur elle, Nachlass nous amène à nous reposer les questions fondamentales et profondément humaines.

Plein tarif: de 10,00€ à 20,00€