La Ville de Perpignan a obtenu le 9 janvier 2015 la reconnaissance institutionnelle en tant que STATION CLASSEE DE TOURISME par décret du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.

 

Malgré les nombreux atouts de Perpignan, il a fallu présenter un dossier très complet pour le renouvellement de ce label d’excellence indispensable à l’économie locale.

La constitution du dossier a été longue et a engagé tous les services de la Mairie. Car derrière ce qui peut apparaître comme un énième label se cache une foule d’avantages et de mesures permettant à la Ville de passer de 110.000 habitants à 1M excursionnistes et touristes à l’année et d’avoir à ce titre un statut particulier.

Cette récompense valable pour une durée de 12 ans s’inscrit dans la continuité de l’obtention en juillet 2006 du label « Qualité Tourisme » décerné à l’Office de Tourisme en juillet et renouvelé en mars 2014, en 2011 de la certification « commune touristique » par arrêté Préfectoral et en janvier 2013 du classement de l’Office de Tourisme en catégorie 1, la plus prestigieuse.

Ce nouveau label vient récompenser l’action menée par la Ville de Perpignan ces dernières années sur des thèmes aussi évidents que la valorisation du patrimoine, les animations culturelles et sportives, la qualité du cadre de vie, l’information et l’hébergement touristique… mais aussi sur des thématiques insoupçonnées telles que la sécurité, l’hygiène, la structure des soins ou encore la circulation et l’urbanisme.

Perpignan est la 2e ville du département (Argeles sur Mer/Perpignan) à obtenir ce classement et la 5e station du Languedoc Roussillon (Aigues Mortes/Argeles sur Mer/Palavas les Flots/Le Grau du Roi/Perpignan).

Avec cette labellisation, Perpignan rejoint le club des 153 villes prestigieuses classées depuis la mise en œuvre du nouveau classement.

 


Perpignan reste une destination incontournable du Languedoc Roussillon


 

Eléments de langage / FAQ

 

Quelles villes peuvent-elles classées de Tourisme ?

L’art R.133-37 du code du tourisme précise que les communes qui mettent en œuvre une politique active d’accueil, d’information et de promotion touristiques, à mettre en valeur leurs ressources naturelles, patrimoniales ou celles qu’elles mobilisent en matière de créations et d’animations culturelles et d’activités physiques et sportives, peuvent être classées station de tourisme.

Concrètement, seules les communes ayant obtenu au préalable la dénomination en commune touristique peuvent demander leur classement en station de tourisme. L’esprit qui prévaut à la définition de la station classée est articulé sur :

  • l’excellence ;
  • la plurisaisonnalité ;
  • la pérennité.

 

 

Pour quelle durée est attribué le classement ?

Le classement est prononcé par décret simple  pour une durée de douze ans. Il est renouvelable dans les mêmes conditions et selon la même procédure.

 

 

Quels sont les avantages liés au classement station de tourisme ?

Le classement en station de tourisme offre les avantages suivants :

  • Le surclassement démographique mentionné à l’article L. 133-19 du code du tourisme, complété par le décret n° 99-567 du 6 juillet 1999 ;
  • Meilleures rentrées fiscales : le produit de la taxe additionnelle aux droits d’enregistrement ou à la taxe de publicité foncière, tel que prévu aux articles 1584 et 1595 bis du code général des impôts. Taxe de séjour.

 

 

Quelles sont les conditions pour être classé station de tourisme ?

Elles sont nombreuses. Elles s’expriment sous la forme de critères de sélection qui interviennent dans plusieurs matières.

Les communes candidates doivent remplir tous les critères (une quarantaine environ) répondant à 6 thématiques principales :

  • Offrir des hébergements touristiques de nature et de catégories variées ;
  • Offrir des créations et animations culturelles, faciliter les activités physiques et sportives utilisant et respectant leurs ressources patrimoniales, naturelles ou bâties ainsi que, le cas échéant, celles du territoire environnant, pour tous les publics et pendant les périodes touristiques, et mettre notamment en valeur les savoir-faire professionnels ayant un caractère traditionnel, historique, gastronomique ou régional ;
  • Offrir à toutes les catégories de touristes des commerces de proximité et des structures de soins, adaptées notamment aux activités touristiques pratiquées, soit dans la commune, soit peu éloignés ;
  • Disposer d'un document d'urbanisme et d'un plan de zonage d'assainissement collectif et non collectif, et s'engager à mettre en œuvre des actions en matière d'environnement, d'embellissement du cadre de vie, de conservation des sites et monuments, d'hygiène publique, d'assainissement et de traitement des déchets ;
  • Organiser l'information, en plusieurs langues, des touristes sur les activités et facilités offertes, ainsi que sur les lieux d'intérêt touristique de la commune et de ses environs, et leur assurer l'accès à cette information. Disposer d’un office de tourisme classé en première catégorie.
  • Faciliter l'accès à la commune et la circulation à l'intérieur de celle-ci pour tous publics par l'amélioration des infrastructures et de l'offre de transport, assurer l'entretien et la sécurité des équipements, la mise en place d'une signalisation appropriée de l'office de tourisme et des principaux lieux d'intérêt touristique.