dissabte 11 novembre 2017
À 20:30

La trajectoire d’une petite frappe de la banlieue de budapest, une jolie racaille sublimée par son amour pour julie, traquée par la tragédie d’un mauvais destin, avec pour décor le théâtre de la fête foraine, les lumières, la féérie, les émotions en technicolor, le rêve, ainsi que les ombres funestes et la brutalité du monde.

Pour le metteur en scène Jean Bellorini, le théâtre est humaniste. Avec Liliom, il nous conte une sacrée tranche d’humanité, haute en couleur, pleine de gouaille, habitée de personnages touchés par une forme de grâce. On y retrouve la vitalité qui traversait déjà Paroles Gelées, entre mélodrame forain et comédie musicale mélancolique. Dans ce cabaret bariolé, la grande roue et les autos tamponneuses sont les magnifiques métaphores de la vie enfiévrée par l’ivresse des lumières et de la musique. Là-haut l’inaccessible ciel où brillent les étoiles du bonheur et de l’amour, ici-bas la rudesse du monde où se débattent les hommes.

texte de Ferenc Molnár
traduction Kristina Rády, Alexis Moati, Stratis Vouyoucas

mise en scène Jean Bellorini

scénographie et lumière Jean Bellorini

musique Jean Bellorini, Lidwine de Royer Dupré, Hugo Sablic, Sébastien Trouvé

costumes Laurianne Scimemi, assistée de Marta Rossi

maquillage Laurence Aué

avec
Julien Bouanich, Liliom
Amandine Calsat, Marie
Delphine Cottu, Madame Muscat
Jacques Hadjaje, Litzman, Mère Hollunder, le Secrétaire du Ciel
Clara Mayer, Julie (puis Louise)
Julien Cigana et Teddy Melis, les gendarmes, l’Inspecteur, les Détectives du Ciel
Marc Plas, Dandy
Lidwine de Royer Dupré, la harpiste
Hugo Sablic, l’homme pauvrement vêtu, batterie
Sébastien Trouvé, le Tourneur, piano
Damien Vigouroux, Balthazar Beifeld, trompette

production Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis
coproduction Compagnie Air de Lune, Printemps des comédiens - Montpellier, Odéon - Théâtre de l’Europe, Théâtre des Quartiers d’Ivry, La Criée - Théâtre national de Marseille.

Plein tarif: de 10,00€ à 29,00€