Illustration Préparations culinaires sucrées

Les Bunyols de l'Empordà

Ingrédients pour 50 beignets environ :

  • 500 g de farine
  • 21 g de levure de bière
  • 3 oeufs entiers
  • 50 de saindoux ( on peut le remplacer par du beurre mais le goût s'en ressentira)
  • 3 cuillères à soupe d'anisette
  • 1/2 cuillère à café de sel fin
  • 300 g de sucre glace pour saupoudrer
  • 1litre et demi d'huile d'arachide pour le bain de friture

Préparation :

  • Dans une terrine en métal de préférence, délayer la levure avec un peu d'eau tiède. Y incorporer les oeufs battus, l'anisette, le sel, le saindoux avec votre poing replié, puis très progressivement la farine jusqu'à ce que le mélange ne colle plus au doigts.
  • Recouvrir la terrine d'un tissu en laine et la mettre dans un endroit tiède durant 15 à 16 heures.
  • Préparer un bain de friture chaud ( l'huile ne doit pas fumer, faire un essai avec une boulette de pâte qui doit remonter en gonflant).
  • Prendre des boules de pâte de la grosseur d'une noix et former des bracelets un peu épais. En plonger 5 ou 6 en même temps dans le bain et les retourner afin qu'ils soient bien dorés et gonflés.
  • Les égoutter.
  • Les disposer dans un plat creux muni de papier absorbant et les saupoudrer largement de sucre glace.
  • Procéder de cette façon jusqu'à épuisement de la pâte.
  • Les beignets peuvent se déguster chauds ou froids. Un bon Banyuls ou un Muscat de Baixas faciliteront leur dégustation.
  • Variante : on peut aromatiser la pâte avec du citron et de la cannelle. On peut aussi donner une forme de saucisse aux beignets pour pouvoir ensuite les farcir de crème catalane épaisse.

Crème Catalane

Ingrédients pour quatre personnes :

  • 1/2 litre de lait
  • 75 g de sucre semoule
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 1 oeuf entier
  • 1 écorce de cannelle
  • 1 cuillère a soupe de maîzena et de farine
  • 1 bâton de vanille
  • 1/4 de zeste d'orange et de citron

Préparation :

  • Porter le lait à ébulition.
  • Retirer du feu et faire infuser la cannelle, les zestes et la vanille jusqu'a ce que le lait soit froid.
  • Travailler l'oeuf, les deux jaunes, le sucre, la farine et la maîzena puis verser dessus le lait après avoir retiré les épices.
  • Faire cuire à feux très doux environ 10 min. jusqu'a ce que la crème épaississe.
  • Répartir dans des ramequins et mettre à refroidir.

Option : pour obtenir une crème catalane brulée, saupoudrer la crème de sucre semoule et caraméliser avec un fer très chaud. Contraste garanti entre caramel chaud et crème froide.

Bras de gitan - Braç de gitano

Ingrédients pour six personnes :

Le gâteau :

  • 125 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 80 g de sucre
  • 4 œufs
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 zeste de citron
  • 60 gr de beurre fondu et un peu plus pour beurrer le moule

Le gâteau est en fait du type génoise.

  • Préchauffer le four.
  • Faire fondre le beurre doucement au bain marie.
  • Dans un saladier battre vigoureusement les œufs et le sucre.
  • Ajouter la farine en soulevant bien la pâte, puis le beurre.
  • Beurrer le moule et le garnir de la pâte.
  • Enfourner à four moyen. La cuisson du gâteau doit durer une dizaine de minutes. Dès qu’il est blond le sortir.

Placer sur la table un torchon humide. Démouler le gâteau dessus. Etaler sur le gâteau la crème pâtissière (ou la confiture d’abricot) et rouler le gâteau en s’aidant du torchon. Le maintenir roulé. Le glisser sur un plat de service et le saupoudrer de sucre glace.

Pa d’ous

Ingrédients pour quatre personnes :

        Cuisson au bain-marie

  • 1 l. de lait
  • 9 œufs
  • 25 grains de sucre (dont 10 grains pour le moule)
  • Pour parfumer : 1 gousse de vanille ou 1 c. à soupe de l’eau de fleur d’oranger
  • 1 moule à flan et une jatte légèrement plus grande

Parfumer le lait à la vanille : faites bouillir le lait une fois avec la gousse de vanille fendue, puis retirer-la. Procédez de même si vous utilisez des grains d’anis étoilé ou une écorce d’orange ou de citron. Si non verser directement dans le lait l’eau de fleur d’oranger.

Bien battre les œufs. Faire fondre 15 grains de sucre dans le lait et le rajouter aux œufs battus. Dans le moule, faire un caramel avec 10 grains de sucre et un peu d’eau. Quand le caramel est blond foncé, ajouter le mélange précédent.

Le pa d’ous se fait cuire au four et au bain marie. On place le moule dans une jatte contenant de l’eau. Laisser cuire une demi-heure environ. Si le pa d’ou roussit trop pendant la cuisson, vous pouvez le couvrir de papier d’aluminium.

Il est cuit quand une aiguille (à tricoter) tient toute seule.

Bougnettes – Bunyetes

Ingrédients :

  • 2 kg de farine
  • 12 à 16 œufs
  • Zeste de 6 citrons
  • 2 cubes de levain (en boulangerie)
  • 1 peu de sel
  • 250 g à 400 g de beurre
  • 1 bouteille de 180 ml d’eau de fleur d’oranger
  • 2 ou 3 l d’huile (huile de bonne qualité pour friture)
  • 1 kg de sucre fin

Préparation :

  • Diluer le levain dans le beurre fondu. Battre les œufs avec l’eau de fleur d’oranger et les zestes de citron.
  • Mettre la farine et le sel dans un grand saladier et incorporer tour à tour les deux mélanges précédents. Si la pâte est un peu sèche, rajouter du beurre, si elle colle trop, ajouter de la farine.
  • Quand la boule de pâte se forme et se décolle des parois du saladier, mettre de la farine sur la table et commencer le pétrissage de la pâte.
  • Pour bien monter et s’étirer facilement, la pâte doit être travaillée longuement. Il faut la tordre, la découper, l’étirer et à chaque fois reformer la boule, l’aplatir et la battre et à nouveau faire la boule et la pétrir.
  • Quand la pâte a bien été travaillée, la laisser reposer de deux à trois heures dans un endroit tiède, posée dans un linge et à l’abri des courants d’air. Autrefois quand les maisons étaient moins bien chauffées on la gardait sous un édredon. La pâte doit doubler de volume.
  • Découper une première bande de 5 cm dans la pâte et laisser la boule bien recouverte. Débiter cette bande en pâtons de 5 cm. Il faut les étirer le plus finement le plus régulièrement possible en tournant la pâte dans ses doigts. On peut l’étaler sur son genou : poser un torchon sur son genou et étirer la pâte dessus. Pendant que deux ou trois personnes étirent la pâte, une autre s’occupe exclusivement de la cuisson.
  • Dans une bassine à friture, mettre l’huile, quand elle est très chaude, déposer délicatement sur la surface le premier disque de pâte étiré. Un bouillonnement instantané se produit, signe que l’huile est assez chaude. La bunyeta se boursoufle. Quand elle est dorée du premier côté, la retourner avec une fourchette pour faire cuire l’autre face. Dès qu’elle est dorée des deux côtés, la déposer sur un plat et la sucrer généreusement. Quand elle est chaude, juste au sortir de la bassine de friture, le sucre adhère bien.
  • Continuer pour les suivantes. De temps en temps, il faut rajouter de l’huile dans la bassine. Régler le feu de façon à ce que les bunyetes cuisent vite (sans s’imbiber d’huile) et sans excès elles ne doivent pas être entièrement rousses. Le centre des bunyetes doit rester blond clair.

A la Une

Restez connecté

Regardez écoutez